21.10 2017

Philippe pouletty, développeur de carmat et investisseur atypique - le parisien

Cadres TPE

Premières années de l'ancien interne dans le monde des affaires

Listée au Nasdaq depuis 1993, SangSat Inc. a été édifiée par Philippe Pouletty (leparisien.fr/sciences/philippe-pouletty-developpeur-de-carmat-et-investisseur-atypique-16-10-2015-5192075.php) via différents brevets personnels. Cet établissement institué courant 1988 se focalise sur la greffe d’organes. Renommée Conjuchem Inc., l'entreprise RedCell Inc. est introduite en bourse au Canada courant 2000. Le chercheur a bâti cette enseigne experte en biotechnologie en utilisant des brevets personnels. Se concentrant sur la biotechnologie, Clonatec est une précurseure de cette branche en France. La société a été formée par Philippe Pouletty tout au long de ses premières années dans le secteur de la recherche. Pour pouvoir explorer l’effet combiné de traitements sur les hématies et l’albumine, le businessman place des liquidités dans l'entreprise spécialisée en biotechnologie RedCell Inc. (rebaptisée Conjuchem Inc.) en parallèle avec l’introduction en bourse de SangSat.

Depuis ses recherches à l’université de Stanford, Philippe Pouletty détient une trentaine de brevets à son nom au niveau international. Cet expert en immunologie jouit par ailleurs d’une popularité remarquable auprès de cet établissement. Dès 1999, le futur administrateur de Truffle Capital a proposé plusieurs réformes promouvant le développement technologique, dont l’utilisation du statut de jeune entreprise innovante (JEI) et le perfectionnement du régime fiscal pour simplifier les injections de capitaux dans l'univers de la recherche. Truffle Capital a permis de fournir plus d’un millier d’emplois depuis sa formation. De plus, le fonds d'investissement a déjà financé environ 60 PME avant-gardistes dans le domaine de la recherche. Travaillant en Europe et aux États-Unis, Philippe Pouletty a édifié divers établissements de biotechnologie produisant des traitements ainsi que des appareils médicaux inédits. L'ancien interne des hôpitaux de Paris recense une myriade d'accomplissements dès ses débuts dans l'univers du business.

Le gérant de Truffle Capital se trouve être vice-président d’Europabio entre 2005 et 2009. Le businessman s'avère capable de soutenir davantage les établissements visionnaires grâce à ses fonctions auprès de l’association européenne des professionnels spécialisés dans la biotechnologie. Porté par sa grande passion pour ce secteur, Philippe Pouletty a été nommé président du conseil d'administration de France Biotech pour quatre mandats d'affilée de 2001 à 2009. Cet organisme réunit les professionnels de la biotechnologie dans l'Hexagone. La principale tâche de France Biotech est d'améliorer les tractations entre les opérateurs économiques et les chercheurs. Cet organisme comprend plus de 150 enseignes se spécialisant en biotechnologie et établies dans toute la France.

Cursus scolaire et débuts du chercheur

Philippe Pouletty a eu les moyens de rehausser nettement ses connaissances en matière d'immunologie au sein de l’hôpital Saint-Louis. Le futur homme d'affaires a par ailleurs bénéficié d'une bourse de recherche de l’INSERM destinée à ce domaine pendant son internat. De 1986 à 1988, le jeune diplômé se pose comme un membre efficace de l’équipe de recherche en biologie moléculaire de l’université de Stanford. L'ancien interne sort rapidement du lot grâce à ses connaissances en la matière. Après avoir reçu son bac série C, Philippe Pouletty rejoint la faculté de médecine de l’université de Paris VI. Le futur homme d'affaires est diplômé courant 1981.